JPEG - 72.8 ko
Germaine JAUNAY – 31782

Germaine JAUNAY, née Mouzé, vient au monde le 12 octobre 1898 à Francueil, au lieu dit « La Bergerie », en Indre-et-Loire. Elle a perdu sa mère neuf mois après sa naissance et est élevée en partie par son frère Jean, qui avait neuf ans de plus qu’elle.

Elle s’est mariée, a eu quatre enfants dont l’aînée avait quinze ans en 1942. Son mari est camionneur. Mère courage, elle fait des journées dans des fermes pour élever ses enfants.

Arrêtée pour avoir aidé à passer la ligne de démarcation

Pendant l’occupation, elle aidait des résistants traqués à franchir la ligne de démarcation : elle habite à la limite des deux zones.

Elle est arrêtée le 10 septembre 1942, par la Gestapo d’Amboise ; en même temps que sa nièce, Rachel Deniau, factrice à Amboise qui faisait partie de la même organisation qu’elle.

Elle est arrivée à Romainville avec le groupe des Tourangelles le 7 novembre 1942.

Ses camarades l’avaient surnommée « Philosophe », parce qu’elle était toujours d’humeur égale.

Auschwitz

Elle est morte au Revier de Birkenau le 5 avril 1943.

Ses enfants ont appris sa mort par Hélène Fournier, au retour.

Sources :

- Charlotte Delbo, Le convoi du 24 janvier, Les Éditions de Minuit, 1965 (réédition 1998), page 151-152.