ARTICLE PREMIER : DÉNOMINATION

Il est créé une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, dénommée “Mémoire vive des convois des 45000 et des 31000 d’Auschwitz-Birkenau”.

ARTICLE 2 : OBJET

Cette association a pour but :

 de développer toute initiative permettant de faire vivre la mémoire du convoi d’hommes du 6 juillet 1942 -dits les “45000”- et du convoi de femmes du 24 janvier 1943 -dites les “31000”-, compte tenu de leurs caractéristiques dans l’histoire de la déportation : seuls convois composés essentiellement de résistants et de patriotes français déportés comme otages à Auschwitz-Birkenau devant disparaître dans la “nuit et le brouillard” (NN).

 de contribuer et de participer à toute initiative concernant la mémoire de millions de femmes, d’hommes et d’enfants, internés, déportés dans des camps de concentration, d’extermination, ou fusillés par le régime nazi pour leur opinion politique, leur confession religieuse, leur race, leur action de résistance à l’occupation, ou simplement pour avoir été pris comme otages ou dans une rafle.

 de lutter contre les négateurs et falsificateurs de l’histoire et contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

 de développer la vigilance et nourrir des idéaux de paix pour les générations futures.

 d’inscrire l’action de l’association dans une démarche complémentaire à celle des autres organisations de la déportation (Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes, Amicale d’Auschwitz, Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Fondation pour la Mémoire d’Auschwitz etc…), afin d’enrichir l’ensemble de la Mémoire.

ARTICLE 3 : SIÈGE

Son siège est à Nanterre.

Le Conseil d’Administration a le choix de l’immeuble où le siège est établi et peut le transférer dans la même ville par simple décision.

ARTICLE 4 : DURÉE

La durée de l’association est illimitée.

ARTICLE 5 : COMPOSITION

L’association se compose des rescapés des deux convois précités, membres de droit, de membres actifs, familles des déportés et amis intéressés par la transmission de la mémoire, qui acceptent les présents statuts et versent une cotisation annuelle.

ARTICLE 6 : COTISATION

Le montant de la cotisation est de 100 Francs pour la première année d’existence de l’association (1996). Elle sera ensuite fixée chaque année par le conseil d’administration et soumise pour approbation à l’assemblée générale.

ARTICLE 7 : RESSOURCES

Les ressources de l’association se composent :

1/ des cotisations de ses membres

2/ de subventions qui pourraient lui être accordées par l’État ou des collectivités publiques

3/ des sommes perçues à l’occasion d’initiatives ou de prestations réalisées par l’association

4/ de toutes autres ressources autorisées par les textes législatifs et réglementaires.