Lucienne Lebreton naît le 26 février 1905 à Paris 18e ; son père est employé du Gaz.

En 1930, à Paris 12e, elle se marie avec Fernand Ginestet, de qui elle divorce le 11 mai 1939.

À partir de 1939, Lucienne est concierge au 9, rue de la Collégiale, Paris 5e (la plaque apposée sur cette maison est gravée au nom de Lucienne Ginestet, du nom de son mari).

Arrestation sur dénonciation

Fin septembre 1942, elle est arrêtée par un policier allemand accompagné d’un français, au bistro d’en face où elle prenait son café, comme tous les matins. Elle a été dénoncée comme communiste par une de ses locataires.

Le 29 septembre 1942, Lucienne est transférée à Romainville.

JPEG - 7.1 ko
Au fort de Romainville, Haftlager 122.

Auschwitz

Aucune de ses compagnes rescapées ne s’est souvenu de son numéro d’immatriculation.

Lucienne est morte à Birkenau fin mars 1943, au Revier.

Le ministère des anciens combattants dit 30 avril 1943, mais ce n’est pas exact.

Sources :

- Charlotte Delbo, Le convoi du 24 janvier, Les Éditions de Minuit, 1965 (réédition 1998), page 174.